Formules

Formules est une manière de noter rapidement ce qui surprend lors des déplacements.

BELFORT

avril 2016

des tas de bois bien rangés
une cabine téléphonique à Romagny
les façades bleues
les carpes dorées dans un bac de pensées
le lion de Belfort sous la pluie depuis le parking des ayants droits
le ballon d’Alsace sous la neige
le drapeau français qui flotte sur la citadelle
929 croix blanches au cimetière militaire
du myosotis un peu partout
des troncs d’arbres déposés le long de la route
vaches et chevaux dans le même champs
les bambous de Montreux-Vieux
les toits des granges affleurant le sol
l’abri bus à pois rouges
un talus une tulipe
les pompes à bras peintes en rose
Lumiland le paradis du luminaire
deux vraies cigognes dans un nid
le long du canal les pêcheurs
lesdistripains 24h/24
la gare TGV entourée de colza
mémorial 1er régiment de chasseurs d’Afrique
la pizzeria le 4 saisons
au dessus des portes des granges des guirlandes de maïs
au détour d’un virage (dans un jardin) une tour Eiffel
un véhicule boueux conduit par une soldate en uniforme camouflage
devant une mairie une basse cour de peluches
deux promeneuses avec des appareils photographiques
les derniers modèles de voitures transportées sur des wagons
des plaques de métal recouvrant les murs des maisons
toits frangés
les étangs qui se multiplient
vipères au cimetière

 

KUTA LOMBOK

Juillet 2016

l’écume blanche entre la mer turquoise et le sable clair
les chiens errants
les femmes voilées ou pas
les deux roues qui évitent les trous sur les routes défoncées
les vendeuses d’ikat sur la plage
les scooters avec un emplacement pour la planche de surf
les stations essence Pertamina
la très grande activité dans les rizières
à la tombée de la nuit le cri des geckos
les panneaux d’évacuation tsunami tout le long du port de kuta
les innombrables enfants qui vendent des bracelets tous identiques
les paniers en feuilles de palme remplis de poissons séchés
les singes dans les virages qui attendent les touristes
l’essence dans des bouteilles de un litre 8.000 roupies
au réveil le bruit des balais
une noix de coco qui tombe lourdement sur le sol
des plantes en pots protégées par une barrière en bambou
les hommes qui se promènent avec des faucilles
le riz qui sèche sur des grandes bâches bleues

 

BALI

Juillet/août 2016

les cocotiers comme des feux d’artifice
des camions qui transportent des bonbonnes d’eau potable
les rizières en bordure de mer
des panneaux qui préviennent du risque de tsunami
les couples d’australiens tatoués de la tête aux pieds
à Bali on se croirait à « nature et découverte »
un temple tous les dix mètres
le sable noir de la plage de Amed
une île en forme de baleine avec un arbre sur la tête
le frangipanier aux fleurs jaunes devant la terrasse
les files de camions Hino stationnés le long de la route pour la pause déjeuner
des groupes de bebeks dans les rizières
les scolaires qui défilent sur la route pour préparer la fête nationale de 17 août
les rivières souillées par les déchets plastiques
le linge multicolore qui sèche sur les galets noirs le long de la rivière
des toiles d’araignées sur les fils électriques
les panneaux hati hati ada proyen un peu partout
les champs d’hortensias en fleurs sur les hauteurs de Munduk
les fruits du froid (fraises) de Bedugul
un homme qui lave son scooter recouvert de mousse
l’encens qui brûle dans les temples familiaux

 

 

 

Enregistrer